Aller au contenu principal

Diesel, essence, hybride ou électrique ? Découvrez le modèle de voiture qui vous convient !

6 minutes 18/12/2019

L’âge d’or du diesel est-il bel et bien révolu ? Cette question est désormais devenue indispensable au moment d’acheter une voiture, et vient se rajouter à la centaine d’autres que vous vous posiez certainement face au large choix de modèles disponibles. Parce que rien n’est simple dans notre monde complexe, il n’y a pas vraiment de réponse exacte à cette question. Certains conducteurs estimeront que le moteur diesel reste intéressant, alors que d’autres ne jureront que par les modèles essence, hybrides ou électriques. Heureusement pour vous, nous vous présentons dans cet article les avantages et inconvénients de ces quatre technologies, histoire de trouver votre chemin au prochain Salon de l’Auto.

Diesel : le choix des longs trajets

L’époque où le diesel était le carburant le moins cher à la pompe est désormais bien loin derrière nous, et les constructeurs automobiles se sont vus contraints d’élever considérablement le prix d’achat de leurs modèles diesel à cause de normes environnementales toujours plus strictes. Cependant, un argument derrière lequel les fidèles partisans du diesel continuent de se protéger est que ce carburant reste avantageux pour les conducteurs qui parcourent de nombreux kilomètres. Petit bémol : « de nombreux » représente un chiffre particulièrement vague et dépend surtout du modèle de voiture utilisé. Certaines voitures rendront l’utilisation de leur moteur diesel plus avantageux que l’essence au bout de 15 000 kilomètres par an, tandis que d’autres conducteurs devront attendre les 35 000 kilomètres. D’ailleurs, saviez-vous qu’il existe aujourd’hui des moteurs essence qui enregistrent la même consommation que leurs cousins au diesel ? N’hésitez donc pas à vous renseigner auprès de votre concessionnaire.

 

Saviez-vous également que Suzuki ne produit plus du tout de voitures au diesel ?

Essence : moins d’impôts

Les frais liés aux voitures essence sont de manière générale moins élevés que les frais liés aux modèles diesel, que ce soit à l’achat, à la pompe et sur la fiche d’impôts ! La taxe annuelle de circulation et de mise en circulation est en effet moins chère pour les propriétaires de modèles à essence. Pour ce qui est de l’entretien, là encore, la facture des voitures essence est moins élevée. Quant à savoir si l’essence est réellement moins polluante, tout dépend du point de vue. L’essence rejette davantage de CO2 dans l’air, mais le diesel émet plus de particules fines.

 

Lire aussi : Voiture à essence et environnement : qu’en est-il réellement ?

 

hybride

Hybride : champion de la circulation en ville

Ce n’est pas un hasard si les voitures hybrides sont surnommées le « meilleur compromis » pour ceux qui hésitent entre un modèle essence et électrique. Ce modèle est propulsé par un moteur essence, mais est également équipé d’un moteur électrique qui prend le relais quand le contexte le permet, c’est-à-dire sur une courte distance et à faible vitesse. Ce modèle de voiture conviendra parfaitement aux conducteurs qui se retrouvent régulièrement dans les embouteillages ou qui doivent se frayer un chemin au milieu de la circulation dense des grandes villes. Ironie du sort, un tel modèle de voiture devient plus intéressant sur le plan financier qu’une voiture essence si son propriétaire parcourt au moins 35 000 kilomètres par an. La faute au prix d’achat élevé des modèles hybrides.

 

Pour les grands amateurs des voitures Suzuki qui ne jurent que par les hybrides, sachez que ce n’est pas le choix qui manque dans notre gamme. Il existe déjà une Ignis et une Swift en version hybride, et à partir de 2020, nous lançons sur le marché des modèles hybrides pour le S-Cross, le Vitara et la Swift Sport, chacun avec une batterie de 48 V.

Modèle électrique : pour les visionnaires qui aiment les primes

« Mais où puis-je trouver une station de recharge ? » est certainement la question la plus entendue par les concessionnaires lorsqu’ils essaient de convaincre leur client d’opter pour un modèle électrique. De nombreux Belges ont d’ailleurs eu la même réaction quand Paul Magnette a proposé que seules les voitures de société électriques soient autorisées à sillonner nos routes belges d’ici 2023. À cette annonce, les critiques n’ont pas manqué de soulever plusieurs problèmes : le manque de bornes de recharge, ainsi que la longue durée de chargement, sans oublier l’autonomie limitée des véhicules électriques. Si vous voulez faire un tour avec votre voiture électrique, nous vous conseillons en effet de bien planifier votre itinéraire.

 

Malgré ces inconvénients subsistants, il ne fait aucun doute que les voitures électriques sont la technologie automobile la plus respectueuse de l’environnement. Ce n’est donc pas étonnant que le gouvernement influence le choix de ses citoyens vers un modèle 100 % électrique. En Flandre, par exemple, les propriétaires d’une telle voiture ne paient pas de taxe de circulation ou de mise en circulation. En Wallonie et à Bruxelles, ce n’est pas encore gratuit, mais le tarif est tout de même réduit au minimum. Dernier avantage d’acheter une voiture électrique : la Région flamande vous octroie une prime pouvant atteindre 4000 euros ! Si cela ne vous convainc toujours pas...

social_share.title